Le marché des transactions digitales sur mobile en France

Quelle place occupe le marché des transactions digitales sur mobile en France ?

34% des transactions réalisées digitales réalisées sur mobile en France

Criteo est une entreprise de reciblage publicitaire personnalisée sur internet qui publie chaque année des études sur les nouveaux usages des internautes. Depuis plusieurs années la stratégie mobile, « mobile first« , est au coeur de la transformation digitale car le mobile remplace peu à peu l’utilisation du desktop. Chacun a ses propres utilisations, le desktop reste le moyen le plus utilisé pour finaliser une commande et le mobile quant à lui est plus utilisé pour consulter rapidement des informations sur les produits. Tous ces changements sociétaux doivent être intégrés par les entreprises afin de garder la main sur le marché du digital.

Ce graphique ci-dessus répertorie les transactions digitales sur mobile dans le monde. On distingue les pays leaders dans ces démarches qui sont le Japon, le Royaume-Unis ainsi que les Pays-Bas qui ont bien ancré dans leurs usages les possibilités qu’offre le mobile. Alors qu’on retrouve la Russie, le Brésil ainsi que la France en queue de peloton qui pour diverses raisons restent prudents sur l’utilisation des transactions par le mobile et préfèreront dans ce cas le desktop.

On peut en conclure plusieurs faits :

  • L’adoption du paiement mobile poursuit sa croissance.
  • Les millennials sont en tête de pont des paiements digitaux.
  • Des inquiétudes demeurent sur la sécurité et la confidentialité de ces démarches.
  • La France a encore du retard en terme de processus de paiement digital : cela représente 1/3 français actuellement

La France dans le TOP 3 Europééen des achats In-APP 

Difficile de parler d’une stratégie marketing mobile sans évoquer les applications. L’apparition des applications mobiles a révolutionné notre utilisation du téléphone mobile. Il aura fallu une dizaine d’années pour voir le marché de l’application évoluer sous bien des aspects :

  • Fin d’année 2017, Google Play et l’App Store d’iOS proposaient dans leur catalogue respectif plus de 3,5 et 2 millions d’applis. De nouvelles apps font leur apparition chaque jour. Pour exemple, le mois d’octobre 2017, l’App Store a enregistré environ 50 000 nouvelles applications, et Google Play 150 000.
  • On observe sur les marchés développés que les utilisateurs passent en moyenne deux heures par jour sur les applications, soit un mois par an.
  • La barre des 100 millions de dollars de dépenses sur l’App Store et Google Play combinés en 2017 a été franchie par plus de 40 pays dont la France.
  • Les applications ont un rôle prépondérant dans pratiquement tous les secteurs d’activité : le secteur du voyage, le retail, la restauration rapide, les services bancaires, les biens de grande consommation et les médias et le divertissement.

L’évolution de ce marché transparait à travers l’utilisation des applications qu’en fait l’utilisateur dans son quotidien, le rendant de plus en plus exigeant sur la qualité générale de l’apps. L’aspect pratique étant la condition sine qua non pour qu’un utilisateur télécharge l’application et l’utilise dans la durée.

Un marché à plus de 100 milliards de dollars pour les app stores dans le monde.

L’évolution permanente des marchés du numérique dans le monde a favorisé la croissance continue de la monétisation des applications. Une tendance qui devrait se confirmer en cette fin d’année 2018. Une augmentation de 30% des dépenses consommateurs est attendue dans le monde, pour un total de plus de 110 milliards de dollars.

Malgré la catégorie « Jeux » qui représentera encore le plus gros chiffre d’affaires, la part des dépenses des autres catégories devrait également évoluer positivement pour ce deuxième semestre 2018 avec un taux de croissance supérieur à celui des jeux. Ce changement est largement dû à la nouvelle norme de consommation, les abonnements, reflétant ainsi parfaitement l’expansion de l’app économie à l’heure où les utilisateurs ne cessent de grimper en nombre.

SOURCE : Mobile Marketing Association France

Comments are closed.